Giancarlo Minardi

0
88

Gian Carlo Minardi est né au milieu des autos. Son père possédait une officine FIAT avant la guerre, la première d’Italie. Minardi senior se lança dès 1947 dans la compétition automobile. Au sein du garage familial de père de Gian Carlo et fît naître la GM 75, une voiture destiné aux courses de route, ancêtre l’endurance.

Début comme équipe cliente

Dans les années 70 avec quelques amis, le fils, Gian Carlo co-fondât une écurie de courses, la Scuderia Del Passatore. D’abord engagée en Formule Italie, elle passa rapidement en Formule 3. 1974 sonne le début de la compétition de haut niveau avec la montée en Formule 2 soutenu par la marque de préservatif Everest. L’équipe prend le nom de Scuderia Everest pour l’occasion. L’équipe engage des March-Ferrari. En 1976, avec le soutien de Ferrari, la petite équipe italienne s’aligne sur une course Formule 1 hors-championnat avec une Ferrari 312 T.

Pendant tout ce temps, les frères de Gian Carlo eux font tourner le garage familial. C’est au sein de ce garage que les voitures de la Scuderia Everest sont préparées. Fin 1979, Everest quitte l’aventure, certains amis aussi. Giancarlo Minardi reprend l’équipe à son nom. Ainsi naît officiellement la Scuderia Minardi à l’orée de la saison 1980 de Formule 2. L’équipe décide de construire sa propre voiture et de ne plus être cliente de March. La GL-75 de 1980 est née, elle reprend la dénomination de la première Minardi de 1947.

Première victoire sous le nom Minardi

Partie prenante du championnat de Formule 2 pendant cinq ans, Minardi décrochera une victoire en 1981 avec Michele Alboreto au Grand Prix de Misano. Début des années 80, les instances dirigeantes du sport prenne la décision de remplacer la F2 par la Formule 3000 à partir de 1985. Des voitures plus puissantes et plus coûteuses. Giancarlo Minardi décide de sauter de le pas et de passer en F1.

C’est le début de vingt ans de Formule 1 sous le nom Minardi. D’abord loin en fond de grille avec ses petits moyens, Minardi s’impose comme une équipe de milieu de grille au début des années 90. Aidé par des voitures bien nées, et la puissance des V12 Ferrari, puis Lamborghini. Les coût de la discipline ne feront qu’augmenter à partir de la fin des années 80, Minardi retrouve rapidement les fonds de grilles en 1995. Une position que l’équipe occupera longtemps. Malgré l’apport de plusieurs actionnaires, Lucchini en 94, Briatore puis Fondmetal avec Gabriele Rumi en 97, l’équipe peine à dépasser un budget de plus de 30 millions de dollars. L’aide de pilote payant, et le recours à des moteurs clients Ford V8 peu cher et fiable permette à l’équipe de survivre.

Une équipe de découvreur de talents

Minardi découvre néanmoins plusieurs talents, Giancarlo Fisichella, Jarno Trulli, ou encore le futur champion du monde Fernando Alonso est passé par l’équipe italienne. En 2001, l’Australien Paul Stoddart prend le contrôle de l’équipe via sa société European Aviation. Pendant cinq ans, Minardi continuera de courir au plus haut niveau du sport automobile.

Au cours des années 90, l’officine Minardi est devenue un garage multi-marque qui perdurera jusqu’au début des années 2010, il finira terrassé par la crise économique. C’est à la fin de l’année 2005 que l’écurie Minardi est rachetée par la marque de boisson Red Bull et devient la Scuderia Toro Rosso. Sebastien Vettel un jeune talent, signe une pole position au Grand Prix de Monza au volant de sa Toro Rosso et signe ensuite la première victoire de l’équipe toujours basée à Faenza en Italie. Red Bull annonce en 2019 que Toro Rosso courra sous le nom de Scuderia AlphaTauri à partir de 2020 pour faire la promotion de la marque de vêtements de Red Bull.

La passion toujours intacte

Giancarlo et son fils ont continué après 2005 leur aventure en sport automobile, en devenant consultant ou manager pour pilotes. Ainsi, Nicholas Latifi, actuellement, pilote chez Williams a été un pilote du Minardi Management. Giancarlo est consultant pour la télévision italienne lors des Grand Prix de Formule 1, ainsi que chargé par la fédération italienne du sport auto de la détection des jeunes talents. Ce qui l’amène à travailler avec Ferrari. Un certain Antonio Giovinazzi actuellement chez Alfa Roméo a été soutenu par la fédération italienne. Le fondateur de Minardi est depuis fin 2020 président du circuit d’Imola. Un circuit qui accueillera un Grand Prix lors de la saison 2021.

Avatar
L'équipe d'123automoto vous souhaite une visite sur les chapeaux de roues entre les pages de ce site, dédié à toute l'actualité concernant les véhicules, la route et leurs innovations de A à Z et de 1 à l'infini !