Quel avenir pour les voitures diesel?

0
273

Le diesel n’a jamais été aussi cher que ces derniers temps et son prix va continuer de flamber. Il est devenu le carburant à battre, les propriétaires de voiture de diesel sont pointés du doigt et invités à changer de voiture purement et simplement.

Le diesel est-il mort?

Il suffit de faire son plein pour s’en rendre compte, le prix du diesel se rapproche dangereusement de celui de l’essence. Malgré l’annulation décidée par l’état de la hausse des taxes prévue pour 2019, les hausses sont toujours programmées pour les années suivantes.

L’objectif à terme, c’est d’aligner le prix du diesel et celui de l’essence. Pendant des années l’état nous a poussé à acheter des voitures diesel et aujourd’hui nous taxons davantage le diesel à la pompe

La fin de l’allègement de la fiscalité sur le diesel, un avantage fiscal qui était historique. Cet avantage a été décidé après la guerre pour relancer l’activité dans le pays puis développé après le deuxième choc pétrolier pour aider les constructeurs automobiles.

L’industrie et les politiques publiques en France, ils fonctionnent ensemble surtout quand il s’agit de l’industrie automobile qui représente beaucoup d’emplois dans le secteur industriel. Des emplois directs, indirects ou induits c’est considéré un peu comme une cause nationale.

C’est la raison pour laquelle l’état a toujours regardé très près quand ils n’étaient pas actionnaire dans certains cas. À regarder très près, quelles étaient les stratégies des grands constructeurs français.

La recette de quelques grands succès comme celui de la Peugeot 205. Le diesel va vivre de belles décennies car un moteur essence émet du co2 qui participe au réchauffement climatique.

Un moteur diesel consommera toujours moins un moteur essence et donc émettra moins de co2. Par contre un moteur diesel émet des particules fines et les fameux nox qui eux sont dangereux pour la santé à tel point qu’en 2012 l’organisation mondiale de la santé à classé ces gaz comme cancérigène pour certain.

Un problème sanitaire que le diesel guète, en 2015 le problème va largement amplifier. Ainsi, le diesel est devenu le carburant à bannir et le marché automobile s’en ressent alors qu’en 2013, 2 voitures sur 3 étaient des diesel, soit 73%.

La chute du diesel

Tout a basculé en seulement 5 ans. En octobre les voitures diesel ne représentaient plus que 36% des ventes sur les dix premiers mois de 2018.

Le leader de la vente en ligne de voiture d’occasion en a été témoin.

Il y a eu une bascule très forte en 2 ans. Quand la mairie de Paris a fait un certain nombre d’annonce un peu prospective sur le diesel. Il y a eu vraiment un retournement assez brutal.

Du jour au lendemain, le diesel, un carburant acceptable est devenu un petit peu montré du doigt et le marché s’est complètement retourné. Les meilleurs mandataire auto permettent de trouver des voitures diesel.

Les critères pour que le diesel soit intéressant pour un client ont changé. Il faut vraiment rouler beaucoup au-delà de 25 000 ou 30 000 km sauf s’ils ont besoin d’aller régulièrement en ville parce que nous savons dans quelques années il y aura des restrictions.

Par exemple, à Paris le diesel sera banni à partir de 2024, plus largement le gouvernement veut accélérer le renouvellement du parc automobile français.

Avatar
L'équipe d'123automoto vous souhaite une visite sur les chapeaux de roues entre les pages de ce site, dédié à toute l'actualité concernant les véhicules, la route et leurs innovations de A à Z et de 1 à l'infini !