Le leasing de véhicule en Belgique : une bonne ou mauvaise idée ?

0
8

Il est tout à fait envisageable d’acheter une voiture en leasing en Belgique. En tout cas, les avantages sont nombreux et les offres proposées par les agences spécialisées dans ce domaine sont toujours alléchantes. Bien entendu, il est important de peser le pour et le contre avant toute prise de décision afin d’éviter les mauvaises surprises.

Aperçu sur le leasing de voiture

D’un point de vue général, le leasing de véhicule est une sorte d’investissement alternative à travers laquelle le « lessor » (le donneur de leasing) achète une voiture immatriculée auprès de la DIV suivant une instruction et à la demande du « lessee » (le preneur de leasing) qui doit payer un loyer mensuel sur une période déterminée. Le plus intéressant dans tout cela, c’est que, le « lessee » a la possibilité d’acheter le véhicule à la fin du leasing. Il est bon de noter que les voitures de tourisme neuves ou de seconde main, les semi-remorques, les motos, les bus et même les tracteurs peuvent être achetés en leasing. Tout dépend, bien sûr, des objectifs de l’investisseur.

En Belgique, malheureusement, le leasing de véhicule s’adresse uniquement aux sociétés, indépendants, professions libérales ainsi qu’à d’autres usagers professionnels. La bonne nouvelle c’est que le preneur de leasing a tout à fait le droit de devenir le propriétaire de la voiture au terme du contrat de location (entre 24 à 60 mois). Conformément à la loi en vigueur, il peut prolonger le contrat s’il le souhaite. Si aucune des options mentionnées ci-dessus ne correspond pas aux exigences du preneur de leasing, il devra remettre la clé du véhicule à la société de leasing. Pour avoir plus d’informations à ce sujet, il convient de consulter les offres proposées par les établissements en question, tels qu’Arval leasing.

Quels sont les avantages du leasing en Belgique ?

Si les investisseurs sont toujours nombreux à se tourner vers le leasing de voiture en Belgique, c’est parce que cela permet de profiter de différents avantages non négligeables. Tout d’abord, la totalité du montant d’investissement (TVA comprise) est à la charge du donneur de leasing (la société). De son côté, le « lessee » a la possibilité de faire un apport au travers d’un premier loyer majoré s’il le souhaite. Il arrive parfois que le lessor demande un premier loyer majoré afin de limiter le risque financier. Mais ce n’est pas toujours lez cas.

Pour aller plus loin, la TVA sur l’achat du véhicule sera préfinancée par le « lessor ». Bien sûr, le « lessee » devra s’acquitter de cette TVA en versant des loyers périodiques jusqu’à la fin du contrat de leasing. D’un point de vue fiscal, cela permet d’éviter d’être en surendettement. De plus, le preneur de leasing est libre de choisir le véhicule qui l’intéresse, le garage ou le vendeur chargé de livrer et d’entretenir la voiture. Il devra également trouver un terrain d’entente avec le fournisseur sur les conditions et le délai de livraison du véhicule. Il a aussi le droit de fixer le montant de l’option d’achat, au début du contrat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here