Cote argus : une petite présentation s’impose

0
886

Le prix des voitures d’occasion ne se fixe pas n’importe comment. Il faut se renseigner sur plusieurs paramètres différents dont la cote argus.  Qu’est-ce que c’est ? Historiquement, l’expression « cote argus » provient d’un magazine spécialisé dans l’automobile qui s’appelait L’Argus. Depuis, c’est devenu une valeur de référence. Elle a vu le jour en 1927.

L’importance de la côte argus

Le prix des voitures d’occasion ne se fixe pas n’importe comment. Il faut se renseigner sur plusieurs paramètres différents, dont la cote argus. Qu’est-ce que c’est ?

Historiquement, l’expression « cote argus » provient d’un magazine spécialisé dans l’automobile qui s’appelait L’Argus. Depuis, c’est devenu une valeur de référence. Elle a vu le jour en 1927.

La cote Argus est connue sous ce nom depuis de nombreuses années. C’est une sorte de tableau pour indiquer la valeur moyenne d’une voiture sur le marché et ainsi évaluer son « juste prix ». Au fil du temps, cette cote s’est approfondie.

Au début, il n’y avait pas de nombreuses motorisations de disponibles sur le marché. Aujourd’hui, il y en a davantage. Il a fallu que L’Argus s’adapte pour couvrir un maximum de voitures qui sont sur le marché. Puis, L’Argus s’est intéressé à d’autres moyens de transport, comme les motos, les tracteurs, les avions… Quasiment chaque moyen de transport (excepté les vélos) peut avoir une cote Argus.

Aujourd’hui, à quoi sert la cote argus ? Elle va servir pour réaliser de nombreuses transactions, que ce soit de l’achat ou de la vente de voitures. Les chiffres fournis par l’Argus seront utilisés par les professionnels, les particuliers et parfois les intermédiaires pour faire évaluer les voitures et garantir un tarif en adéquation avec le marché.

Sans cette indication, il sera compliqué pour le professionnel d’estimer correctement la voiture. Pour évaluer la cote d’une voiture, il y a plusieurs critères qui vont être pris en considération.

Cote argus : les critères à prendre en compte

Le premier critère pris en compte pour calculer la cote argus d’une voiture, c’est le kilométrage moyen effectué par un conducteur basique au cours d’une année. Pour les véhicules à diesel, la moyenne est estimée à 20 000 kilomètres par an. Ce kilométrage sera certainement réalisé par les personnes dont la puissance fiscale est comprise en 0 et 6CV.

Par la suite, si le conducteur a réalisé un kilométrage supérieur à la moyenne, comme 30 000 kilomètres, alors le prix de la voiture sur le marché va considérablement diminuer. Bien évidemment, si le contraire se produit, alors la cote voiture sera bien plus intéressant, notamment entre 12 000 et 15 000 km. Un kilométrage trop faible peut être suspicieux, voire inquiétant. La voiture peut ne pas avoir été suffisamment sortie et donc, avoir des défaillances au niveau du moteur et de la batterie. On rappellera qu’une voiture qui bouge peu est une voiture qui peut avoir des problèmes comme une batterie déchargée. L’autre raison d’une crainte serait une erreur dans le kilométrage affichage… Ainsi, mentir (en réalité la voiture à 150 000 kilomètres, mais en affiche seulement 10 000)…

Le second paramètre qui va être pris en considération pour calculer la cote de la voiture sera les travaux de la voiture. Certains véhicules vont avoir plus ou moins des réparations à réaliser. Dans ce cas, il faut bien s’assurer que tout a bien été réalisé comme il faut. Les preuves de factures ne seront jamais de trop.

Avatar
L'équipe d'123automoto vous souhaite une visite sur les chapeaux de roues entre les pages de ce site, dédié à toute l'actualité concernant les véhicules, la route et leurs innovations de A à Z et de 1 à l'infini !