10 conseils pour bien conduire pendant ta conduite accompagnée

0
6

Pas moins de 200 000 jeunes choisissent chaque année la conduite accompagnée. Cette formation requiert évidemment l’engagement des apprentis. En même temps, elle nécessite la motivation des accompagnants. Pour qu’elle se déroule dans les meilleures conditions, voici quelques conseils à mettre en application.

Avoir un certain degré de maturité

Avant de vous inscrire à la formation, assurez-vous d’être suffisamment mature. Si certains jeunes font encore preuve d’ingénuité à 17 ans, il y en a ceux qui n’en ont que 15, mais qui sont déjà en mesure de comprendre et de respecter les règles de la conduite accompagnée.

Avant de vous décider, demandez-vous donc avant tout si vous êtes bien disposé à conduire pendant 24 mois sous la supervision de vos parents. Si vous faites partie de ces personnes en révolte permanente dès que vous êtes sous pression, ne vous inscrivez pas encore.

Bien identifier vos réelles motivations

Rappelez-vous toujours que le but de la formation n’est pas d’obtenir le permis le plus rapidement possible. En effet, il est surtout question d’acquérir plus d’expérience pour ensuite passer l’examen de permis avec plus d’assurance. Pensez donc à revoir vos motivations avant de vous décider à vous inscrire.

Rester calme

Ne laissez pas le stress vous gagner, car il n’est bénéfique ni pour vous ni pour l’accompagnant. En toutes circonstances, apprenez à rester zen et calme. Hausser le ton parce qu’un piéton ne regarde pas avant de traverser par exemple ne vous aidera en aucun cas dans votre démarche d’apprentissage.

Travailler la concentration

Gardez bien en tête que la conduite accompagnée est une phase d’apprentissage. Il est donc normal que vous fassiez des erreurs de temps en temps, mais ces dernières ne devraient pas pour autant vous détourner de votre objectif.

Restez toujours concentré, car une petite faute d’inattention pourrait perturber vos réflexes et vous pousser à aller à l’encontre de la sécurité routière.

Faire preuve de patience

La conduite accompagnée peut durer jusqu’à plus de deux ans. Pour que vous puissiez avancer, ne comptez pas les semaines et les mois que vous passez au volant sous surveillance. Pensez plutôt à votre principal objectif qui est d’obtenir le permis de conduire. Restez toujours motivé et conduisez aussi souvent que possible pour que la formation soit vraiment une expérience constructive pour vous.

Se faire entièrement confiance

La confiance devrait rester le maître-mot dans le cadre d’une conduite accompagnée. Si votre inscription a été acceptée, en effet, c’est que votre enseignant vous a jugé apte à prendre la route sans risque. Ayez donc foi en vos capacités.

Dites-vous toujours que vous pouvez le faire, peu importe le temps que cela prendra et qu’importent les défis auxquels vous devrez faire face. Ne décevez pas le responsable qui a cru en votre autonomie et qui vous a donné l’autorisation de prendre le volant.

Toujours communiquer

Lorsque vous êtes sur route, vous êtes contraint de maintenir un certain niveau de dynamisme. Si la musique peut facilement vous déconcentrer, restez simplement en communication avec votre accompagnant. Parlez de tout et de rien, riez, etc., l’essentiel est que vous ayez de la vitalité et que vous restiez alerte au volant. Attention ! Faire preuve de vivacité ne signifie pas se déconcentrer.

Sortir des sentiers battus

Quel que soit votre niveau en termes de conduite, pensez à varier vos expériences routières. Si, par exemple, vous avez l’habitude de circuler en ville en semaine, essayez de passer plus de temps en brousse durant le week-end.

L’idéal serait d’avoir éprouvé tout type de voies (autoroute, routes secondaires, etc.) et toutes sortes de climats (averses, brouillard, etc.) avant de passer l’examen du permis.

Continuer d’apprendre

Si vous êtes en conduite « accompagnée », c’est que vous avez encore de l’expérience à acquérir avant d’être complètement autonome. Profitez donc de cette formation pour consolider vos acquis lors des cours théoriques en auto-école. Ne minimisez rien, ni les panneaux de signalisation, ni les marquages, ni les feux. Faites comme si vous étiez vraiment un conducteur avisé et que vous devez faire très attention pour ne pas perdre de points sur votre permis.

Affrontez toutes les situations

Être au volant, c’est s’attendre à toutes sortes de situations, souvent stressantes. Pour que la conduite accompagnée se déroule ainsi dans les meilleures conditions, soyez préparé dès votre départ de la maison.

Attendez-vous toujours à des piétons maladroits, à des bouchons, à un mauvais temps, etc. Lorsque vous y êtes préparé, vous aurez moins de mal à gérer la situation si celle-ci se présente.

L’inscription à la conduite accompagnée constitue un réel engagement. Il faut de la volonté et de l’assiduité de votre part pour que l’apprentissage vous soit bénéfique.

L'équipe d'123automoto vous souhaite une visite sur les chapeaux de roues entre les pages de ce site, dédié à toute l'actualité concernant les véhicules, la route et leurs innovations de A à Z et de 1 à l'infini !