Quelle assurance pour un scooter ?

0
12
comment choisir une assurance scooter

Le scooter est un véhicule particulièrement utilisé par les personnes vivant en ville. Mais comment bien l’assurer ? Quelle formule faut-il choisir ? Nous répondons à toutes vos questions !

Quels véhicules sont concernés par l’assurance scooter ?

Vous êtes dans l’obligation légale d’assurer votre scooter qu’il s’agisse d’un 50 cc, d’un 125 cc, ou d’une cylindrée plus importante. En effet, l’article L211-1 du Code des assurances stipule qu’il est obligatoire d’assurer tous les véhicules terrestres à moteur. Le fait de rouler sans assurance peut entraîner une amende allant jusqu’à 3 750 € et une suspension de permis pour une durée de 3 ans. Dans certains cas, cela peut aller jusqu’à l’annulation du permis. La couverture de votre assurance scooter doit au moins comprendre une garantie responsabilité civile. Cela vous assure contre les dommages matériels et corporels que votre véhicule pourrait causer à autrui, même lorsqu’il est à l’arrêt.

Les différentes formules d’assurance scooter

Généralement, les assureurs comme Solly Azar proposent 3 ou 4 formules d’assurance scooter offrant différents niveaux de protection. Si vous le souhaitez, vous pouvez assurer votre scooter en ligne. Cela peut se faire auprès d’un assureur traditionnel, mais aussi auprès d’un courtier grossiste en assurance. Voici les différentes formules disponibles sur le marché.

L’assurance au tiers

Comme pour les voitures, la formule au tiers est le minimum légal pour pouvoir circuler en toute légalité sur les routes françaises. Elle offre au conducteur une garantie Responsabilité Civile pour les dommages qui pourraient être causés à un tiers en cas de sinistre. Selon le contrat, elle peut également donner une garantie défense recours, une assistance ou même une garantie équipement. Il s’agit d’une formule de base, qui peut être complétée par des garanties optionnelles supplémentaires selon vos besoins.

L’assurance intermédiaire

Cette formule d’assurance scooter comprend en général une garantie contre l’incendie et le vol, et les catastrophes technologiques ou naturelles, en plus de la Responsabilité Civile. La couverture s’étend également à votre deux-roues, ce qui est une belle sécurité quand on sait que les scooters font souvent l’objet de vols, et ce quelle que soit leur cylindrée. Si vous le souhaitez, vous pouvez rajouter des options à cette formule.

L’assurance tous risques

Cette formule est la plus protectrice. En plus d’indemniser en cas de dommages causés aux tiers, elle couvre le scooter et son utilisateur de façon optimale. Ainsi, en cas d’accident responsable ou non, vous pourrez bénéficier de :

  • Une garantie personnelle du conducteur : en cas de dommages corporels subis, votre assureur vous indemnisera (frais médicaux, hospitalisation, perte de salaire, etc.)
  • Une garantie dommages tous accidents : prenant en charge les dégâts matériels subis par votre scooter.

Cette formule est en générale la plus chère. Cependant, si votre budget vous le permet elle est fortement conseillée. Si votre deux-roues est neuf ou qu’il a une valeur importante, elle peut vite être rentabilisée en cas de sinistre.

L’assurance scooter au kilomètre

Ce mode de facturation est accessible à tous les deux-roues dont la cylindrée est supérieure à 125 cc. Il s’agit d’une assurance intéressante pour les conducteurs qui ne font pas beaucoup de kilomètres par an. Généralement, elle est adaptée aux personnes parcourant moins de 10 000 km par an. Cela permet alors de faire des économies sur le montant annuel de votre assurance puisque le prix est calculé en fonction de l’utilisation réelle que vous faites de votre scooter. Il existe 2 modes de calculs :

  • Le forfait kilométrique : vous devez parcourir moins de X km par an.
  • Les kilomètres parcourus : cela signifie que vous payez pour la distance que vous parcourez. La cotisation dépend du nombre précis de kilomètres effectués, mais aussi de votre conduite (dates et heures, vitesse, etc.)

Ce système de facturation n’est plus du tout intéressant si vous dépassez le forfait initialement fixé. En effet, chaque kilomètre supplémentaire parcouru est facturé à l’unité, et peut vite faire considérablement augmenter le montant à payer.

L'équipe d'123automoto vous souhaite une visite sur les chapeaux de roues entre les pages de ce site, dédié à toute l'actualité concernant les véhicules, la route et leurs innovations de A à Z et de 1 à l'infini !