Comment se lancer dans la reprogrammation moteur ?

0
134
reprogrammation moteur voiture

La reprogrammation du moteur est le processus de mise à jour du logiciel de l’unité de contrôle du moteur (ECU) d’un véhicule afin d’optimiser ses performances. L’ECU est responsable de la gestion de divers aspects du fonctionnement du moteur, tels que l’injection de carburant, le calage de l’allumage et la pression de suralimentation du turbo.

En reprogrammant l’ECU, il est possible d’ajuster ces paramètres afin d’augmenter la puissance, d’améliorer le rendement énergétique et d’améliorer l’expérience de conduite. La reprogrammation du moteur est généralement effectuée par un professionnel qualifié et nécessite des outils et des logiciels spécialisés. C’est pour cela que nous vous proposons d’apprendre la reprogrammation moteur grâce à la formations 100% en ligne de Reprog Facile qui feront de vous un vrai professionnel. Nous proposons divers tutos qui vont vous permettre de mieux appréhender les différents types de reprogrammations moteur.

La reprogrammation stage 1

L’étape 1 de la reprogrammation du moteur désigne une mise à niveau logicielle de l’unité de commande du moteur (ECU) d’un véhicule. L’ECU gère les performances du moteur et sa reprogrammation permet d’apporter des modifications telles que l’augmentation de la puissance, l’amélioration du rendement énergétique et l’amélioration de l’expérience de conduite globale du véhicule.

La reprogrammation de niveau 1 implique généralement l’ajustement de paramètres tels que le rapport air/carburant, le calage de l’allumage, la réponse de l’accélérateur et modification de la pression de suralimentation (turbo), modification de la pression d’injection, modification des différents limiteurs de couple, modification de la richesse du mélange.

La reprogrammation stage 2

L’étape 2 de la reprogrammation du moteur est une mise à niveau logicielle plus avancée de l’unité de contrôle du moteur (ECU) d’un véhicule que l’étape 1. Elle implique généralement des modifications supplémentaires des paramètres de performance du moteur, comme l’augmentation de la pression de suralimentation du turbo, la modification du calage de l’arbre à cames, le réglage du système d’injection de carburant et la désactivation des systèmes antipollution (EGR OFF, DPF OFF, Adblue OFF).

L’objectif de la reprogrammation de l’étape 2 est de fournir encore plus de puissance et d’améliorer les performances par rapport à l’étape 1, mais elle peut également nécessiter des modifications matérielles supplémentaires, comme l’installation d’un turbocompresseur plus grand ou la mise à niveau du système d’alimentation en carburant.

La transformation flexfuel ou conversion éthanol E85

La conversion à l’éthanol 85, également appelée Flexfuel, désigne une modification apportée au moteur d’un véhicule pour lui permettre de fonctionner avec un mélange d’essence et d’éthanol. L’éthanol est un biocarburant fabriqué à partir de matières végétales telles que le maïs ou la canne à sucre, et le mélange le plus couramment utilisé dans les véhicules est l’E85, qui contient 85 % d’éthanol et 15 % d’essence.

La conversion Flexfuel consiste à apporter des modifications au moteur et au système d’alimentation en carburant pour lui permettre de fonctionner correctement avec le pourcentage plus élevé d’éthanol contenu dans le carburant E85. Une modification des paramètres d’injection est faites (facteur de correction de richesse et avance à l’allumage) pour permettre au véhicule de rouler aves les 2 carburants, puis une reprogrammation de l’unité de commande du moteur (ECU) pour l’adapter aux différentes caractéristiques du mélange de carburant.

Les véhicules polycarburants sont conçus pour fonctionner soit au E85, soit à l’essence, ce qui permet au conducteur de choisir le carburant le plus facilement disponible et le plus rentable. L’E85 est généralement moins cher que l’essence et a une empreinte carbone plus faible, mais son contenu énergétique plus faible signifie qu’il a un rendement énergétique légèrement inférieur à celui de l’essence. Il est important de noter que tous les véhicules ne sont pas adaptés à la conversion au flexfuel.

Les autres modifications système

L’EGR (Exhaust Gas Recirculation) est un système qui réduit les émissions d’oxydes d’azote (NOx) en faisant recirculer une partie des gaz d’échappement du véhicule dans le moteur pour abaisser les températures de combustion. La désactivation du système RGE, ou « EGR off », implique la suppression ou le contournement du système RGE, ce qui peut augmenter la puissance et améliorer le rendement énergétique.

Le DPF (Diesel Particulate Filter) est un système qui réduit les émissions de particules des moteurs diesel en filtrant la suie et d’autres particules des gaz d’échappement. La désactivation du système DPF, ou « DFP off », implique de retirer ou de contourner le système DPF afin d’augmenter la puissance et le rendement énergétique du moteur.

L’Adblue est un fluide d’échappement diesel à base d’urée qui est utilisé dans les systèmes de réduction catalytique sélective (SCR) pour réduire les émissions d’oxydes d’azote (NOx) dans les moteurs diesel. La désactivation du système Adblue, ou « Adblue off », implique la suppression ou le contournement du système SCR.

 » Start and stop off  » fait référence à la désactivation d’un système start-stop dans un véhicule. Un système start-stop éteint automatiquement le moteur lorsque le véhicule est au ralenti (par exemple à un feu de signalisation) et redémarre lorsque le conducteur appuie sur la pédale d’accélérateur, ce qui contribue à réduire la consommation de carburant et les émissions.

Si vous voulez un aperçu plus détaillé, n’hésitez pas à consulter les tutos gratuits du site Reprog Facile.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici