Sécurité routière : focus sur les principaux chiffres de 2017.

0
14

La sécurité est essentielle lorsque vous êtes au volant d’une voiture. En prenant vos précautions et en respectant le code de la route, vous préservez non seulement votre vie, mais aussi celle des autres conducteurs et piétons. C’est pourquoi en 2017 et courant 2018, de nouvelles réformes ont été avancées.

Réduction de la vitesse

La première mesure importante et récente consiste en une réduction de la vitesse sur les routes secondaires à deux voies à 80km/h comme évoquée sur ce blog. Le Premier Ministre lui-même s’est déclaré en faveur de cette limitation qui est une mesure visant à réduire les risques d’accidents routiers. Certes, il ne s’agit pas encore d’une loi en vigueur, toutefois, les dés sont jetés et il ne reste plus au gouvernement qu’à la rendre officielle.

L’objectif en appliquant cette nouvelle loi est de sauver près de 400 vies par an, sans oublier qu’il s’agit d’une mesure écologique. Néanmoins, les associations automobilistes ne semblent pas en sa faveur jugeant qu’une baisse de 10km/h ne changerait pas grand-chose. Une histoire à suivre…

Cas d’amendement

Concernant les salariés flashés, les entreprises sont désormais tenues de les signaler en vue de mettre fin au phénomène de « conducteur-fantôme ». Dans le cas contraire, elles seront contraintes de payer une amende pouvant aller jusqu’à 1 875€. Par ailleurs, on assiste à une évolution de la vidéo-verbalisation.

Désormais, pour améliorer la sécurité routière, la caméra de vidéo-surveillance permettra également de signaler le non-port de ceinture, l’usage d’un appareil mobile, le chevauchement ou franchissement des lignes continues, le stationnement ou l’arrêt sur les bandes d’arrêt d’urgence, le non-respect des « sas-vélos » et des règles de dépassement ainsi que le non-port de casque pour les engins à deux roues.

Les défauts d’assurance et la conduite sans permis ne nécessiteront également plus de passage devant le tribunal, en tout cas pour la première infraction. A la place, les conducteurs écoperont directement d’une amende de 500€ pour une assurance non à jour et de 800€ pour la non-possession de permis de conduire. Visitez ce site.

Bilan mortuaire de 2017

Neuf personnes en moyenne meurent chaque jour en France sur la route actuellement. En trois ans, on a enregistré des hausses consécutives sur le bilan mortuaire, ce qui a alerté le gouvernement sous Macron à prendre des mesures plus importantes concernant la sécurité routière.

En effet, entre septembre 2016 et novembre 2017, 3 522 personnes ont trouvé la mort dans les accidents routiers. On constate donc une hausse de 1,5% en comparaison avec la situation en 2015. Par ailleurs, on a aussi enregistré 23 139 blessés et hospitalisés, ce qui signifie une hausse de 4,6% et enfin 59 154 accidents (+4,1%).

Cette augmentation conséquente des chiffres concernerait tous les usagers de la route, notamment les cyclistes (+17%), les motocyclistes (+8%), les piétons (+7%) et les automobilistes (+3%). Seuls les cyclomotoristes ne sont pas concernés par ce phénomène. Lisez cet article, cliquez ici.

Face à ces chiffres inquiétants, les accidentologues font appel à l’Etat pour agir rapidement. Rappelons que l’objectif de Manuel Valls, ministre de l’intérieur courant 2012 était de passer sous la barre de 2 000 morts en 2 020. Avec ces chiffres avoisinant presque les 4 000, on est bien loin du compte. Or, la sécurité routière a toujours été bien maîtrisée compte tenu des douze années de baisse consécutives auparavant…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here