La garantie bris de glace et sa franchise pour les nuls

0
9

Le pare-brise est un élément très important pour la sécurité du véhicule. Il assure le maintien du toit et l’empêche de s’écraser. Il permet également de supporter les airbags et leur permettre de se déployer dans la bonne position. Le pare-brise empêche l’éjection des passagers en cas de collision grave. Très souvent, cet accessoire fait l’objet d’impacts ou de fissures qui nécessitent une réparation ou un remplacement. Les frais de ces interventions peuvent être supportés par votre assureur si vous avez souscrit une garantie « bris de glace ». Comment marche cette garantie ? Comment en tirer profit ?

La garantie bris de glace : Kézako ?

La garantie bris de glace met à la charge de l’assureur les frais de réparation ou de remplacement de certaines parties vitrées de la voiture. Elle vous permet de couvrir presque toutes les surfaces vitrées d’un véhicule (voiture, moto…). En effet, elle concerne :

  • Le pare-brise
  • La lunette arrière
  • Les vitres latérales
  • La glace des rétroviseurs
  • Les optiques avant (pour la majorité des cas)

Bref, toutes les parties vitrées qui ne sont pas mentionnées dans le contrat d’assurance ne sont pas couvertes par cette garantie.

Remplacer ou réparer : ce que préfère votre assureur

Parmi les éléments vitrés d’une voiture, le pare-brise est la seule partie qui peut être réparée si certaines conditions son réunies. D’abord, il faut que la fissure se trouve à plus de 4 centimètres des bords. Le diamètre de l’impact ne doit pas dépasser les 3 centimètres. Il faut noter que dans la majorité des cas, c’est seulement la feuille de verre extérieure qui est abîmée. De ce fait, seule la réparation s’impose. Cette opération se fait par l’application d’une sorte de résine sous pression.

Pour un assureur, réparer un pare-brise serait la meilleure solution. Cette opération consiste en une intervention de 45 minutes avec un budget de 100 euros au maximum. Dans le cas d’un remplacement Pare Brise sans Franchise, l’assureur doit payer parfois dans les 400 euros.

Comment être indemnisé ?

Pour que votre compagnie d’assurance prenne en charge le pare-brise en cas de sinistre, vous devez opter pour un contrat « tout risques » et demander la garantie « bris de glace ». De plus, le sinistre doit être qualifié de « bris de glace ». En effet, si votre pare-brise a été cassé par un voleur en vue d’accéder à l’intérieur du véhicule, le sinistre sera qualifié comme « vol ». Dans ce cas la franchise va être beaucoup plus élevée.

De plus, pour être indemnisé, le sinistre doit être exclusif. Plus clairement, le véhicule ne doit pas présenter d’autres dégâts.

Pour déclarer un sinistre, le propriétaire du véhicule ne doit pas dépasser un délai de 5 jours suite à l’accident. De plus, il ne doit procéder à aucune réparation sans l’accord de sa compagnie d’assurance. Pour être indemnisé, deux alternatives se présentent devant l’assuré :

  • Opter pour un réparateur de pare-brise de son choix: dans ce cas vous devez envoyer la facture à votre assureur pour être remboursé.
  • Opter pour l’un des partenaires proposés par votre assureur. Dans ce cas, vous vous acquittez seulement du montant de la franchise réclamée par le réparateur. Si, par exemple, le remplacement d’un pare-brise va coûter 400 euros et la franchise s’élève à 250 euros, l’assureur n’est tenu de payer que 150 euros.

Dans tous les cas le montant de la franchise « bris de glace » doit être indiqué dans le contrat d’assurance. Ce montant varie d’un assureur à un autre. C’est à vous de choisir !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here